14/08/2019 J7 Belley/La Balme des grottes 95km

Un pick-up attelé à une caravane est venu s’installer à l’autre bout du champ dans la nuit.

Le petit chien vient nous voir, son maître (le propriétaire du pick-up) vient le chercher et dit à peine bonjour.

F aussi va se laver dans le Rhône avant le petit déjeuner maintenant que la voie est libre.

Départ tardif à presque 10h. C’est la journée des fours et lavoirs banaux.

Four banal de la Bruyère

Nous avons cherché à stopper chez Carola près de Morestel, et chez Maurice à Lyon, tous 2 absents.

A Morestel, tout va mal, la boulangère ne me sert pas, on prend des sens interdits, on se perd à la sortie.

Déjeuner sur table de pique-nique occupée à la barbe d’un couple qui remonte en voiture.

On se reperd.

On roule plus ou moins avec 3 couples de jeunes.

Courses à Lagnieu, discussion avec un couple franco-allemand sympathique.

Perte d’une vis de tenue de sacoche sur vélo JL, bricolée avec un Chip-Shandler.

Utilisation amusante d’une ancienne voie ferrée à Sault-Brénaz
Cheminées de fées près de Villebois

Après la Balme-les-grottes, nous allons à Travers où nous rencontrons un groupe de joyeux lurons se préparant des pizzas dans le four banal, à côté du lavoir.

Le lavoir banal de Travers, avec sa bibliothèque, pas banale

Nous nous installons pour la nuit près du Rhône, et d’une installation d’irrigation couvrant 16ha.

Nous discutons avec le paysan, qui n’est pas venu pour démarrer l’irrigation comme nous le craignions (probablement parce qu’il nous a vus passer) il fait pousser du maïs pour alimentation animale, vendu via une coopérative.

Toilette dans le Rhône malgré la vase.

13/08/2019 J6 Valleiry/Belley 83km

Pas de toilette par manque d’eau.

Graissage à l’huile Lesieur des chaînes, resserrage de 2 vis sur les cale-pieds et un frein du vélo de JL.

Chanaz très fréquentée au bout du canal entre le lac du Bourget et le Rhône, avec un paquet de touristes venus en voiture.

Beaucoup de cyclistes, avec de nombreux randonneurs, mais aussi des rouleurs.

Déjeuner à Seyssel au bord du Rhône, rencontre d’un couple suisse qui a beaucoup tourné en vélo, Mme en vélo électrique, comme pas mal de couples d’un certain âge.

Achat d’un nouveau réchaud, le bleuet commençant à avoir des faiblesses.

On s’arrête dans un champ indiqué par un jeune au volant d’une BX dont il manque à peu près tout l’intérieur.

JL peut se baigner dans le Rhône pour se laver, l’emplacement étant choisi pour son accès au Rhône.

Un type arrive avec une voiture et reste un peu de temps à faire on ne sait quoi juste à l’endroit où l’on peut accéder au fleuve.

Pour une raison obscure, pas de photo ce jour-là.

Nuit en sauvage dans ce champ isolé près du Rhône.