J5 25/05/2017 Lacs Plitvice, Zadar

Lever tôt, ambitieux et plein d’entrain, il est 6h00. Douche, car hier soir, on ne nous avait pas laissé d’eau chaude…Petit déjeuner et rangement, à 8h00 nous sommes devant l’entrée du parc, le K6 bien à l’ombre sous les arbres. Et nous entamons la « randonnée » de la journée…entre 2 cars de Japonais. Même à cette heure-là, il y a beaucoup de monde. Difficile de s’imaginer dans ces conditions ce que cela doit être en été ! Mais le site est fantastique, il y a 13 niveaux de lacs qui se déversent les uns dans les autres, et le sentier est très bien fait, on suit un cheminement varié qui offre de belles vues sur les chutes. Malgré l’affluence, les selfies abusifs, les bousculades, l’attente d’un bateau pour traverser le lac et… la pluie, cela reste magnifique.

 

Finalement, nous acceptons de ne pas finir tout le parcours à pied et prenons la navette pour retourner au parking. Il pleut de nouveau.

Déjeuner non loin du parc auprès des ruines d’une église comme nous en verrons bien d’autres (Tito ou la dernière guerre?).

Nous reprenons la route en direction de Zadar. Il faut mentionner les nombreuses maisons abandonnées le long de notre route. Soit à cause des dégâts occasionnés par les combats (nombreuses traces d’obus sur les murs, toits effondrés) soit non finies. A côté de ces « monuments aux morts », on peut trouver des maisons anciennes très usées ou de belles maisons rénovées ou complètement neuves très pimpantes. On devine les exodes de populations, les disparus, et probablement des histoires de crédits européens de reconstruction. Histoires similaires à ce que nous avons vu en Chine, pour d’autres raisons.

Zadar en fin d’après-midi. Ville ancienne, religieuse et jeune. Cela fait un mélange agréable à voir : la foule des étudiants aux terrasses des cafés à côté des nonnes présentes dans cette ville depuis plus de mille ans. La cathédrale à la fois simple et rococo, imposante quand même. L’église byzantine au centre de la ville, si déshabillée que l’on peut voir les fondations montrer des pierres provenant d’édifices d’autres cultes plus anciens.

Courses au centre commercial Spar et dans les boutiques en ville. Les prix sont proches des prix français.

En fin de journée, nous nous acheminons vers Nin pour rejoindre le camping choisi pour la nuit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.