J81 08/08/2017 Le glacier d’Adygène

Départ rapide ce matin, nous avons été réveillés par une jeune femme dont la voiture avait un pneu à plat. Un peu furieux, JL l’envoie paître, il sent venir l’embrouille avec une voiture plus ou moins en mauvais état, pas d’outil ou pas de roue de secours, bref un problème à régler entre Kyrgyzes. 1/2h plus tard, la même revient avec un homme en expliquant en français (foutus téléphones connectés) qu’ils n’ont pas la bonne clef, et est-ce que par hasard nous aurions une bonne clef ? Le problème à ce moment-là, c’est que F est toute nue en train de faire sa toilette dans le torrent, 15m et en pleine vue des 2 zigotos. Heureusement, ils lui tournent le dos, et repartent frustrés (pas de n’avoir pas vu F, mais que JL a répondu niet à leur demande). Une autre 1/2h plus tard, le petit déjeuner pris, JL va aux nouvelles avec son jeu de clefs plates. Une autre voiture du même acabit s’est arrêtée, et ils sont au moins 8 à tourner autour de la 1e voiture posée sur une roue, et il semble qu’il n’y ait pas qu’un seul problème et que JL n’ait pas la solution. Fin de l’incident, et du coup, nous partons en randonnée à 9h30.

Le but aujourd’hui est d’aller voir le glacier Adygène et le lac qui se trouve à son pied. Les paysages sont lunaires, il y a peu de monde aujourd’hui : nous croisons un homme et son fils et sommes presque rattrapés par 2 hommes. Encore un troupeau de 40 chevaux dans les alpages, alors que nous croyions que le bétail était interdit dans le parc.

Nous nous arrêtons à quelques centaines de mètres du refuge pour ne pas franchir une 3e moraine, et admirons ce glacier qui se termine par 2 bras qui s’écartent.

Les montagnes sont magnifiques dans le soleil et F prend des photos de toutes les fleurs le long du chemin, notamment de pleins bouquets d’edelweiss.

La descente est un peu acrobatique dans un pierrier très pentu, mais tout se passe bien. Retour au K6 à 18h30. Les données techniques des randonnées sont sur Movescount.com, dans le profil de JL.

Nous décidons de laisser le K6 à l’emplacement du départ de la randonnée et passons une nuit calme, le torrent un peu éloigné cette fois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.