J154 20/10/2017 Orchha et ses palais

Orchha n’est pas au Rajasthan, mais la ville est truffée de vieux monuments, palais, cénotaphes, temples, il faudrait y passer plusieurs jours. Nous nous accordons une demi-journée. Au sortir de l’hôtel parès le petit déjeuner, nous sommes accueillis sur le parvis par une danse avec des bâtons comme nous en verrons beaucoup dans les jours qui viennent. Nous visitons Jehangir Mahal, celui dans lequel nous avons passé la nuit, et son voisin d’en face,Raj Mahal. Ces bâtiments sont fantastiques par leurs dimensions et la diversité de leurs structures. On imagine assez bien les décorations et équipements manquant, détruits au fil des ans. Il faudrait replacer les tentures, toutes les parties en bois, et surtout les peintures murales, les tapis et les coussins pour pouvoir revivre l’atmosphère des palais princiers.

Nous allons voir les palais au bord de la rivière où les habitants d’Orchha se baignent et se lavent. Ce n’est pas encore la pleine saison, les guides non ouvrent des portes fermées, nous voyons des peintures cachées, nous montons des escaliers à l’intérieur des murs. Que la vie de pacha devait être amusante ! Il fait encore très chaud, et nous allons nous désaltérer d’un jus de citron frais additionné d’eau gazeuse, un régal.

 

JL en profite pour se faire une copine, une vache très amoureuse…et collante. Nous souhaitons aller voir Khajuraho, 170km plus au Sud-Est, il nous faut donc repartir. Déjeuner léger dans un petit restaurant local, et nous voilà sur la route. Fini l’autoroute, mais la chaussée est très acceptable, nous pouvons rouler un peu malgré la limitation de puissance du K6. Arrivée un peu avant le coucher du soleil à Khajuraho, nous trouvons immédiatement la guesthouse visée et allons nous promener en ville.

 

C’est la fête de Diwali partout, et tout le monde est dans la rue. Nous suivons les pèlerins dans un temple hindou et passons un peu de temps à admirer les danseurs/bretteurs de nombreux groupes. Dîner de poulet tandoori et au lit, la journée a été longue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.