J161 27/10/2017 Palais du maharajah de Jodhpur

Encore une nuit près d’une gare, avec les trains meuglant leurs mouvements. Nous repartons après le petit déjeuner, direction le palais du maharajah de Jodhpur.

Ce palais est très impressionnant vu de la ville qu’il domine. Tout le sommet de la colline est occupé par le grand bâtiment qui s’appuie sur la roche tout en bas. Nous décidons de nous y rendre à pied. Et ça monte.

 

 

Mais à pied, on peut faire de sympathiques rencontres, comme ces jeunes qui habitent toujours dans le palais où vivaient leurs parents, maintenant quasiment en ruines,

 

 

ou cette femme qui aide sa sœur à tenir une guesthouse dans la montée. Le palais est un des chefs-d’œuvre de l’architecture indienne de l’époque, et il comporte de nombreux aspects inédits ailleurs. Les touristes y sont donc nombreux, et il faut parfois jouer des coudes pour arriver à voir ce qui est intéressant. C’est une succession de salles et de cours, toutes plus belles les unes que les autres. Les décors sont en relativement bon état, comparé à ce que nous avons vu jusqu’ici. Ce palais a une atmosphère de vie, il ne donne pas l’impression d’avoir été abandonné de puis longtemps. Le fait peut-être que nous sachions que le dernier maharajah de Jodhpur est toujours vivant, qu’il vit toujours à Jodhpur, aide à imaginer la vie dans le fort.

 

Nous allons ensuite voir le mausolée de Jaswant Singh II, bâtiment inspiré du Taj Mahal, totalement en marbre blanc, duquel on peut admirer le fort Mehrangarh (sauf que quand on y va le soir, le fort est à contrejour). Nous redescendons par les escaliers et les ruelles pour rejoindre la tour de l’horloge et le bazar Sardar, où l’on peut acheter des produits typiques du Rajastan aux prix pour les Indiens. Et, toujours à pied, nous rejoignons notre hôtel non sans nous arrêter pour boire un sweet lemon soda, un vrai régal. Dîner dans un restaurant indien moderne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.