J199 04/12/2017 Corfou

Nous préparons le K6 pour le lendemain, c’est-à-dire que nous le faisons laver pour la dernière fois dans ce voyage (la plus chère, de très loin, à 10€ l’extérieur seulement) et faisons le plein, le gazole étant en principe plus cher qu’en Grèce. Nous prenons le bac à pied pour aller passer la journée à Corfou, l’île d’en face. La traversée dure 1h30, et nous amène juste pour le déjeuner dans le centre-ville.

Déjeuner dans les petites rues, au milieu des gens du cru. A notre grande surprise, l’horloger de l’autre côté de la rue ferme boutique à 14h30. La journée est finie. Quand nous retournons dans les grandes rues commerçantes, nous constatons qu’il n’est pas le seul. Les épiceries et les grands magasins restent ouverts, mais tout le reste est fermé. Corfou nous rappelle Arles, où la ville appartient aux locaux dès la saison terminée. De la même façon qu’en Arles, il y a un centre commercial moderne et bien entretenu dans des immeubles anciens réhabilités, qui rapidement cède la place à des maisons abandonnées et tombant en ruines, puis à des quartiers moins riches où vivent les habitants.

On trouve aussi des ruelles de moins de 2m de large où le linge sèche sur des cordes tendues entre poulies d’un côté à l’autre de la rue pour essayer d’attraper un peu de soleil. En décembre, nous ne rencontrons pas d’autres touristes. Il faut dire que nous ne pouvons rien visiter, tout est fermé.

 

On nous laisse entrer librement dans la citadelle, mais l’intérieur est fermé, y compris la boutique du musée. Nous passons donc l’après-midi à déambuler dans la ville, appréciant de ne pas être pressés par des vendeurs de souvenirs, jouissant de la vue des rues tranquilles, du beau temps et des cafés. A 17h45, bac vers Igoumenista, retour sur l’emplacement de la dernière nuit, en face de la rade.

La lune cette fois-ci n’est pas cachée par les nuages et autorise une photo romantique. De la même façon que la nuit précédente, une voiture vient faire une ronde en pleine nuit, mais pas de visite, il y a moins de vent et pas de pluie. Nuit calme mais courte, il faut être au départ du ferry à 5h.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.