24/01/2020 Enterrement de vie de jeune fille indienne

De bon matin, après un petit déjeuner tout aussi bizarre que la veille, nous partons, en métro, voir Qutub Minar, un site de ruines où l’on peut voir une tour ressemblant à un minaret et les restes d’une madrasa.

La tour de Qutub Minar

Après un déjeuner très local dans un village, notre chauffeur qui se rend à la mosquée nous fait entrer dans le parc Mehrauli, une nécropole un peu à l’écart des circuits touristiques.

Retour à l’hôtel pour une douche en risquant notre vie en traversant les avenues très chargées. Vers 18h, nous nous rendons en aurorickshaw chez Rachna, quelques km au nord de notre hôtel. Rachna nous y attend, toute peinturlurée de héné sur les membres.

Les tatouages tout frais de Rachna

Beaucoup de femmes de la famille se font tatouer de cette façon.

F y passe aussi

Ensuite, nous passons la soirée à danser et banqueter dans une tente dressée sur un parking voisin avec un orchestre tonitruant. Nourriture exclusivement végétarienne et pas d’alcool.

Grande fête familiale informelle, tout le monde danse

La famille de Rachna se dit Penjabi bien que tous soient nés à Delhi. Le père est mort en 2015 à 60 ans. Il possédait un commerce qui permet aujourd’hui à la mère de vivre correctement. Rachna a 2 frères. Kamal, l’aîné, est marié et a 2 enfants. Il remplit sa voiture dépose des amis et nous ramène à l’hôtel vers minuit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.