J85 12/08/2017 On descend de la montagne à cheval

Au petit matin, nous pensons qu’en fin de compte, il n’a plu que quelques minutes vers 6h. Mais en sortant de la yourte, nous pouvons constater qu’il a neigé toute la nuit à 50m au dessus de nous. Le ciel est totalement bouché vers le verrou que nous devons passer à cheval pour monter au deuxième lac, et de gros nuages noirs ont tout envahi. Décision est rapidement prise d’abandonner la randonnée vers le 2e lac, de redescendre et d’aller voir le marché aux bestiaux qui est le plus grand du pays, mais qui se termine vers 14h. Il fait froid, sauf dans la yourte principale où Aïnouka prépare le petit déjeuner. « Petit », car en fait, c’est une repas complet qui nous attend, avec notamment du poisson grillé fraîchement pêché dans le lac.

J085.02
J085.03

Le harnachement des chevaux prend du temps, tout est trempé et froid. Nous repartons encapuchonnés finalement vers 10h, sous un ciel toujours plombé. Les chevaux mettent un peu de temps à se réveiller, et le passage le long du lac est plus impressionnant à la descente qu’à la montée.

Nous arrivons à Koshkor trop tard pour le marché aux bestiaux et devons nous contenter de visiter rapidement le village de Stalbek, avec la statue de Lénine (Lénine d’hiver, parce qu’il a son manteau) comme principale attraction. Nous passons un peu de temps à tirer les photos pour les faire passer à Aïnouka via Ali rencontré dans la rue.

Dîner dans la guesthouse avec un couple de jeunes français sympathiques comme nous en rencontrons beaucoup en vacances au Kyrgyzstan.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.