J185 20/11/2017 Et donc nous faisons le plein de gaz

Il y a quelque chose de curieux, mais qui nous arrange bien, c’est que le gaz distribué en bouteilles est du butane et non du gaz naturel liquéfié, comme on pourrait le penser en voyant tous les tuyaux courir au sol et les installations gazières dans tout le sud de l’Iran.

Et donc, nous décidons de régler le problème de notre réapprovisionnement en butane. Le problème réside dans le fait qu’il n’y a pas de distribution de bouteilles Camping gaz hors de l’Europe. Notre bouteille de secours étant vide, il nous faut la remplir sous peine de tomber en panne de gaz en route. Nous avons vu qu’il y a des vendeurs de gaz au bord de la route. Essentiellement, ils transfèrent le gaz des grosses bouteilles vers les réservoirs de voiture, ou les petites bouteilles, très semblables aux nôtres…à la différence essentielle près du connecteur. JL a discuté déjà) plusieurs fois avec ces distributeurs, mais pas trouvé de solution simple. Cette fois, nous nous arrêtons devant l’un de ces marchands et JL commence à parlementer. Le jeune lui indique qu’il n’a qu’à prendre son raccord à lui, et l’apporter avec le nôtre à un mécano qui possède un tour 1 km plus loin. Mais le mécano n’a pas les compétences ou la machine pour effectuer des pas de vis fins à gauche. Retour à la case départ, et décision rapide et radicale. Puisque le vendeur utilise des flexibles raccordés à des connections par des canules serrées par des colliers de serrage, il suffit de supprimer un connecteur sur notre flexible pour le rendre compatible. Sacrifice du raccord à 20€ immédiatement amorti par le prix de la recharge effectuée séance tenante : 1€ au lieu de plus de 20€ en France. Et nous voilà repartis, rassérénés, pas de soupe froide en perspective.

La route continue, ici, on peut acheter le même jour des melons (délicieux et juteux) et des oranges locaux (ha, j’en entends déjà discuter des accords en français…).

 

 

 

 

Et nous pouvons constater que le claps de Luc n’est pas unique au monde, il a un grand frère en Iran !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.