J189 24/11/2017 Vendredi en Iran

Nous avons dormi jusqu’à 8h, ce qui n’était pas arrivé depuis le début du voyage. La maison est totalement silencieuse, on n’a pas voulu nous réveiller.

Petit déjeuner intime avec nos hôtes, et rapidement, notre ami nous engouffre dans sa voiture et nous voilà partis pour le tour de Mahabad, une ville toute en montées et descentes, entourée par les montagnes, puis sur la route où nous retrouvons « Jean-Pierre » et le frère de la femme.

 

Nous allons voir une réserve pour les animaux sauvages, où un grand groupe d’oiseaux non identifiés est au repos à la surface d’un immense étang bordé par des roseaux. Plus loin, la tombe d’un notable Mat datant probablement du 7e siècle est ouverte dans la paroi d’une falaise, inaccessible. Nous retournons à Mahabad, où nous attend le déjeuner préparé par la femme.

L’après-midi se passe en devisant avec le frère et Jean-Pierre, comparant les cultures et les langages. Et comme prévu, nous nous embarquons pour la cérémonie de mariage dont on nous a parlé, sans que nous puissions nous habiller mieux qu’en pantalon de montagne et polo (JL), pantalon et chasuble un peu courte, foulard de couleur (F).

La soirée a été chaleureuse, amicale, simple et sans chichi. Nous n’avons pas dansé avec les Kurdes, les gens de notre âge ne le faisaient pas. Mais nous avons été acceptés avec gentillesse, et les 500 personnes à peu près qui étaient là nous ont souri. Nous avons été invités à des multiples reprises, pour des repas ou des séjours, des expériences. Nous avons dû tout décliner, il nous faut repartir pour aller passer la frontière, et nous ne savons pas encore exactement comment nous allons rallier Mours avant le 6 décembre, date à laquelle un des médicaments de JL va commencer à manquer.

Nous sommes rentrés à minuit, mais la majorité des invités ne faisaient que commencer à s’amuser.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.