31/08/2018 J27 Alexandroupoli – Cavuskoy 109km, 830m+

Départ tôt à 7h20, un peu retardé par le check-out du camping. La route est très confortable, et les pentes relativement aisées. Je suis à la frontière dans les temps (10h30), après avoir emprunté l’autoroute malgré moi sur 6km avant la douane, ce que le douanier ne relève pas “l’autoroute s’arrête de toutes façons avant le poste de douane, donc vous n’étiez pas sur l’autoroute”. Passage rapide aux deux postes, les douaniers sont sympas pour les pédaleurs. Du côté Turc, je ressens le vent du nord, de plus en plus présent. Les pentes de la route sont plus fortes, et la fatigue vient vite. Je déjeune sous une tonnelle d’un restaurant inoccupé avec la bénédiction du patron, et fais la sieste à l’ombre des pampres. Je repars, mais dois m’arrêter un peu plus loin pour acheter un Coca. Le cafetier, “Mike”, a passé 25 ans aux USA, et nous parlons pendant une bonne heure. Courses du soir à Marsala, où je bataille pour trouver un distributeur de billets. Trop difficile de trouver le vendeur d’or qui pourrait changer des Euros, et sans Lires Turques, pas de fruits sur le bord de la route. Je suis interviewé par une équipe de reporters locaux amusés par ma présence. Bilan, il est urgent de trouver un lieu de couchage, il n’est plus question d’avancer aussi loin que prévu dans l’itinéraire bâti à Lin qui prévoit d’aller jusqu’à Cavuskoy. En fait, je m’arrête à 2km de Cavuskoy, dans un petit chemin menant aux champs, à 200m de la route dont j’ai toujours le bruit porté par le vent du nord. Il y a une auge, je peux me laver et faire la vaisselle. En principe, pas de troupeau à prévoir, il n’y a pas de crottes autour de l’auge très propre.

Je découvre que les photos prises hier et aujourd’hui sont absentes de mon téléphone. Ah, la technologie me lâche petit à petit, le compteur de mon vélo s’étant aussi réinitialisé sans prévenir. Bon, je pense bien que c’est l’opérateur qui est nul dans ces deux cas.
Nuit très calme, sauf le bruit de la route porté par le vent. Boules d’oreilles en fin de nuit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.