J120 16/09/2017 Kushinagar, pélerinage bouddhiste

Réveil à 5h du matin par les pèlerins vietnamiens. Nous pensons qu’ils vont prier avec notre ami californien, mais en fait, ils s’en vont. Ce sont des agences de voyage qui vendent une ville par jour, comme les japonais qui « font » une capitale par jour.

A propos du multiculturalisme, nous avons appris hier soir que la maison-mère de notre temple sino-vietnamien établi en Inde se trouve à Joinville-le-pont dans la banlieue parisienne. Nous prenons plus tard notre petit déjeuner dans le K6 devant les yeux ébahis des jardiniers du temple. La ville n’est pas là. Nous sommes dans la partie religieuse et c’est très calme. La visite commence par le portail voisin qui nous ouvre le site archéologique de Kushinagar.

On a retrouvé là des bases de stupas et de pagodes très anciennes. Il en reste un stupa en forme de lingam (pénis) et une nef contenant une statue de Bouddha couché très belle. Ces bâtiments sont dans un parc bien soigné (pelouses tondues à la main, si, si) et aménagé avec un chemin ombragé menant à une cloche impressionnante commandée par le Dalaï-lama. 15cm d’épaisseur, inscriptions en relief, très beau travail, on a vraiment envie de la faire sonner…

 

Nous continuons à pied pour voir les temples au long de la route qui emmène au stupa qui aurait servi de sépulture à Bouddha, mais où l’on n’a pas retrouvé de restes humains (bah, c’était un dieu, non?).

On trouve là des temples d’origine birmane, thaïlandaise, japonaise, et d’autres à venir car le site est en plein développement.

Au bout de la route, le site du stupa est aussi très bien tenu et invite à la méditation. Le stupa ne vaut pas le détour, mais c’est un monument important dans la culture bouddhique, et même tôt le matin,les pèlerins se bousculent pour venir se recueillir. Beaucoup de collégiens en groupes défilent aussi, téléphone en main, et nous sommes mitraillés abondamment.

Retour vers le temple en riskshaw égoïstement, car c’est le pédaleur qui transpire. Nous calmons notre conscience en ne négociant pas trop le prix de la course.

Après-midi de repos à cause de la chaleur et qui permet de mettre à jour le blog, voilà qui est fait !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.