J16 04/06/2017 Stratoni/Amphipolis/Alexandroupoli

Le bon point de la plage publique, c’est les douches. Après le bain du matin, la douche avant le petit déjeuner, un vrai luxe. Cela nous réveille, après cette dure nuit.

Nous ne nous éternisons pas, et allons voir ce qu’est l’installation industrielle qui descend jusqu’au port. Et cela nous amène dans la montagne, il s’agit d’une énorme carrière, doublée au niveau du port d’une usine de traitement, probablement du minerai de fer.

Nous visons Amphipolis, un site archéologique de grande importance. Cette ville ancienne a existé depuis la profondeur des temps, puisqu’on y a retrouvé des outils de pierre taillée. Le village existe toujours. Mais les ruines et surtout le très intéressant musée attenant montre l’ampleur qu’avait cette cité à son apogée. Le site est créé grâce à une boucle dans la rivière, juste en travers de la voie de communication Est-Ouest. Trop tentant d’installer là un pont et de taxer les marchands ! Bref, la présence de mines, notamment d’or et d’argent, facilite la montée en puissance et la prospérité. Ce bijou retrouvé dans une tombe a été réalisé au 4e siècle avant J.-C.:une petite idée de la qualité des artistes et de la richesse du propriétaire.

 

Le diamètre de la chaînette est d’environ 2mm.

Les archéologues ont trouvé aussi des vases en verre travaillé, et d’autres objets qui semblent invraisemblables de technologie et de finesse à nous, descendants des Gaulois. On peut comparer avec les objets trouvés dans la tombe de Vix en Bourgogne.

Amphipolis était la capitale de la première des 4 provinces créées par les Romains après leur conquête de la Macédoine. Pella était la capitale de la plus occidentale. Ces 2 villes jalonnaient la via Egnatia mise en place pour relier Rome à Bizance, cette même route que nous suivons aujourd’hui avant de passer le Bosphore et continuer sur la route de la soie.

 

Il est temps de s’acheminer vers la Turquie, et nous roulons jusqu’au camping d’Alexandroupoli où nous nous étions déjà arrêtés il y a 2 ans au retour d’Iran. Temps aussi pour la lessive de fond avant d’entrer en zone où ce sera plus compliqué.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.